Skip to content

L’agilité émotionnelle du DRH

Alizee L. 7 déc. 2021 09:51:49

DRH : soyez à l’aise avec vos émotions (et celles de vos collaborateurs) !

  1. Autrefois moquées, niées voire refoulées dans le milieu professionnel, les émotions ont aujourd’hui trouvé leur place en entreprise. Management horizontal, expérience collaborateur, chief happiness officer…. Plus que tolérées, les émotions sont aujourd’hui au centre même de stratégies d’entreprise !

  2. Qu’est ce qui, d’après vous fait la différence aujourd’hui dans une dynamique de carrière ? La réponse est… les Soft-skills! Il est fondamental aujourd’hui, pour un DRH, de savoir les identifier, les évaluer et les cultiver tant à titre personnel, que vis-à-vis de ses collaborateurs. Faites place au Quotient Emotionnel !

  3. Les générations Y&Z placent l’émotion au centre de leurs expériences. Il leur est impossible d’envisager un poste, si celui-ci ne leur permet pas de « vibrer ». Ils doivent pouvoir en retirer de l’intensité, de la galvanisation, en bref, une empreinte.

  4. Il est primordial de garder à l’esprit que, ce qui se passe en entreprise, est un reflet de ce qui se passe dans notre société. Aujourd’hui, les émotions sont puissantes voire exacerbées, mais aussi très brèves. Brèves car immédiatement remplacées par une autre.
    On est bouleversé, ému, passionné par une cause…. Puis par une autre. Et encore une autre.

    Comprendre le fonctionnement émotionnel actuel, permettra au DRH d’anticiper les besoins de ses équipes, d’accroitre son leadership et donc de gagner en sérénité personnelle.

 

L’intelligence émotionnelle : levier du leadership de transformation

Le développement de son intelligence émotionnelle est, aujourd’hui, devenu une nécessité.

Dans une conjoncture de changement, on distingue habituellement deux types de leadership :

  • Le leadership transactionnel
  • Le leadership transformationnel

Le premier est caractérisé par une mobilisation des collaborateurs axée sur « l’échange » et la négociation constante entre le travail fourni et sa contrepartie.

Le leader transformationnel, quant à lui, mise sur la confiance, la mobilisation et la responsabilisation des équipes, afin de les amener à se surpasser.

De nos jours, et compte tenu de l’environnement dans lequel nous évoluons, le leadership transformationnel semble être une excellente réponse aux enjeux RH modernes. Il permet de motiver, inspirer et stimuler intellectuellement ses équipes et d’éviter une approche stagnante dans la gestion d’une entreprise.

 

Emotion, agilité, transformation : les 3 piliers du DRH d’aujourd’hui

L’agilité émotionnelle est la condition sine qua non pour chaque DRH souhaitant orienter son leadership vers un leadership transformationnel.

Premièrement, nous allons répondre à : qu’est-ce que l’agilité émotionnelle ?

  1. Il s’agit de la capacité à comprendre un message au-delà de l’émotion par laquelle il est porté
  2. Puis à y adapter à la fois son comportement et ses réactions, sans dénaturer son but.
  3. Ensuite, il s’agit de savoir se détacher de cette émotion (alors que souvent, on se laisse happer par celle-ci)
  4. Et enfin, pouvoir retourner à son équilibre naturel

Imputée au management, la maîtrise de ces « soft-skills » ou compétences douces, permet d’envisager certaines pratiques sous un angle différent et évolutif :

  1. Une politique RH davantage tournée sur l’Humain, et moins sur le Process et l’automatisation
  2. Une approche moderne et éclairée de l’exercice du « pouvoir », favorisant le management bienveillant et le management horizontal
  3. Une vision nouvelle du leadership, qui vise à libérer et développer les potentiels, plutôt qu’à les encarcanner

L’éthique ainsi que la conviction sont fondamentales au DRH d’aujourd’hui dans l’utilisation du levier « émotionnel ». Ainsi, il permettra à ses collaborateurs- ainsi qu’à lui-même- d’optimiser leurs qualités innées et acquises afin d’en faire un tremplin vers un accomplissement à la fois personnel et collectif.