Skip to content

Etes-vous en burnout ? Faites le test

Les 22 questions du test passent en revue les symptômes majeurs du burnout.
Ce questionnaire ne donne qu'une indication. Il ne fournit pas de diagnostic.
Pour confirmer la présence d’un éventuel burnout, mieux vaut en parler avec votre médecin traitant.

Application Ma Bonne Fée

Clients & Partenaires

Capture d’écran 2021-09-03 à 11.38.37

Test de Maslach sur le burn-out

Le burn out est un épuisement professionnel, à la fois physique et mental, qui atteint surtout des personnes qui aident les autres ( les soignants, les enseignants, les travailleurs sociaux, etc). Le test d’inventaire de Burn Out de Maslach et Jackson est un des modèles descriptifs du burn out, qui évalue l’atteinte psychologique au travail en étudiant les conséquences du stress chronique. 

La version originale du MBI, Maslow Burnout Inventory comporte 22 questions qui permettent d’ explorer 3 dimensions : l’épuisement émotionnel ( comment la personne son travail), la deshumanisation (sa capacité à gérer la relation aux autres), son degré d’accomplissement personnel au travail.

 

 

Résultats du test de Malash

 

Le score d’épuisement professionnel, SEP

  • SEP, score d’épuisement professionnel inférieur à 17 : degré faible
  • SEP, score d’épuisement professionnel compris entre 18 et 29 : degré modéré
  • SEP, score d’épuisement professionnel supérieur à 30 : degré élevé

le score de dépersonnalisation/perte d’empathie : SD

  • SD, score de dépersonnalisation/perte d’empathie inférieur à 5 : degré faible
  • SD, score de dépersonnalisation/perte d’empathie  compris entre 6 et 11 : degré modéré
  • SD, score de dépersonnalisation/perte d’empathie supérieur à 12 : degré élevé

le score d’accomplissement personnel : SAP

  • SAD, Score d’accomplissement personnel inférieur à 33 : degré faible
  • SAD, Score d’accomplissement personnel compris entre 34 et 39 : degré modéré
  • SAD, Score d’accomplissement personnel  supérieur à 40 : degré élevé
Degré de Burn Out :
Attention si les scores d’épuisement professionnel et score de dépersonnalisation sont dans le rouge, c’est à dire à des degrés élevés, surtout si le score d’accomplissement personnel est faible, également dans le rouge.

Le burn-out qu'est-ce que c'est ?

 

Le burn out est un état d'épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d'une personne à son travail.

Le burn out ou épuisement professionnel a été initialement observé chez les soignants.

Si ce groupe professionnel reste particulièrement exposé, on sait désormais que le burn out peut concerner tous les métiers qui demandent un engagement professionnel intense.
Il frappe autant les femmes que les hommes et se situe en 2e position dans les affections d’origine professionnelle.

Le burn out apparaît quand le travailleur ressent un écart trop important entre ses attentes, la représentation qu'il se fait de son métier et la réalité de son travail. Concrètement, face à des situations de stress professionnel chronique, la personne en burn out ne parvient plus à faire face.

Le burn out n'est pas une maladie mentale. C'est un ensemble de symptômes (syndrome) résultant de la dégradation du rapport subjectif au travail.

Cela se traduit par :

  • Un épuisement émotionnel, physique et psychique. La personne a la sensation d'être "vidée de ses ressources".
    Les temps de repos habituels (sommeil, week-end, congés, etc.) ne suffisent plus à soulager cette fatigue.
     
  • Le développement d'une attitude cynique dans le cadre du travail.
    Pour se protéger de la déception émotionnelle (il n'arrive plus à "bien" faire son travail), le professionnel se désengage de son travail et "déshumanise" les gens qu'il est amené à côtoyer (clients, patients, collègues).
    Il en résulte un comportement dur, négatif.
     
  • Une dévalorisation de soi, la perte de la sensation d'accomplissement au travail, l'impression de ne plus être à la hauteur.

Quelles sont les causes ?

Des facteurs de risque ont été identifés : être surchargé de travail, subir une pression pour travailler plus vite, manquer de contrôle sur son travail, être peu récompensé ou reconnu, souffrir d'inéquité, recevoir des demandes contradictoires, se voir imposer des objectifs peu clairs, disposer de moyens insuffisants ou en décalage avec les objectifs exigés, affronter un conflit de valeurs, subir une insécurité de son emploi.

Le burn out touche en priorité les personnes fortement engagées dans leur travail : ce qui est déterminant pour elles, c’est la profession qu'elles se sont choisie et le sens donné à ce qu'elles réalisent.
Par ailleurs, les personnes sujettes à l’instabilité émotionnelle (tendance à percevoir, construire et ressentir la réalité et les événements comme menaçants, pénibles et problématiques) ou de caractère consciencieux (être méthodique, organisé, soigné, méticuleux, persévérant, etc.) y seraient plus exposées.

Il ne faut toutefois pas considérer pour autant le syndrome d’épuisement professionnel comme «une maladie du battant », conséquence inéluctable d’un engagement trop intense d’un individu au travail.
Le syndrome d’épuisement professionnel provient de la rencontre entre un individu et une situation de travail dégradée.