Skip to content

L’intelligence émotionnelle, indispensable dans la fonction RH

Delphine Massé 14 déc. 2021 10:36:11

L’intelligence émotionnelle est devenue un atout considérable pour les équipes RH, notamment en période de crise. Bienveillance, résilience, gratitude, ... cette capacité à gérer les émotions favorise non seulement le bien-être au travail, mais c’est aussi un facteur clé d’engagement et de performance en entreprise. Il s’agit d’être à l’écoute de ses émotions pour savoir quand et comment les utiliser. Quelles sont justement les qualités humaines et émotionnelles les plus plébiscitées chez les professionnels RH ?

 

L’optimisme RH & la pensée positive

La réussite et la performance d’une entreprise sont souvent liées au bien-être des salariés qui la composent. Alors comment réagir quand une crise sanitaire vient bouleverser le quotidien des collaborateurs et déstabiliser leur environnement de travail avec de la peur, du stress, de l’incertitude et des doutes ?

L’enjeu pour les RH est de réussir à cultiver les émotions positives en entreprise pour favoriser l’optimisme et l’enthousiasme au travail. Cela peut paraître simple à première vue. Pourtant, lorsqu’on est soi-même épuisé(e) moralement, il n’est pas toujours évident de prendre du recul sur ses propres émotions et celles des autres, pour gérer le quotidien.

L’émotion est en effet un sentiment intense qui, à tout moment, peut modifier le comportement de l’individu qui la ressent. Il est donc essentiel de retenir le sens que l’on donne à son métier et de ne pas se laisser influencer par certaines émotions négatives comme la colère, la déception, la frustration ou même, la solitude.

Agir avec optimisme, c’est avoir confiance en soi et ses actions, c’est adopter un langage positif et engageant, c’est accepter des échecs et aller de l’avant mais c’est aussi s’astreindre à trouver des solutions au lieu de chercher à ne résoudre que des problèmes. Bref, c’est tout simplement véhiculer des émotions positives au sein de l’entreprise pour favoriser la confiance en soi, la bonne humeur, la sérénité, le bien-être au travail et donc implicitement la performance en entreprise. Si la pensée positive est bénéfique et contagieuse, alors pourquoi s’en priver !

 

L’agilité émotionnelle & professionnelle

L'agilité émotionnelle se définit comme la capacité d'une personne à se montrer flexible dans sa manière de penser et de surmonter ses émotions. L’agilité professionnelle se caractérise par la capacité à s'adapter rapidement et efficacement pour faire face aux changements et aux évolutions des organisations.

Dans un monde en perpétuelle mutation où le changement est devenu la norme, il est certain que cette agilité est désormais une force en entreprise, en particulier chez les professionnels RH. C’est un métier qui évolue sans cesse puisqu’au-delà de leur quotidien, les RH endossent aujourd’hui un rôle de médiateur, de facilitateur, de psychologue mais aussi de solutionneur de problèmes en entreprise. Il est alors nécessaire d’être agile dans la gestion de ses émotions pour pouvoir mieux travailler ensemble.
L’agilité émotionnelle est donc une soft skill à ne pas sous-estimer car elle permet de mieux gérer les imprévus, d’être à l’écoute, de savoir mettre de la distance au bon moment et de reconnaitre les émotions des autres, pour mieux s’adapter et mieux communiquer au sein de l’entreprise.

 

La conscience de soi & d’autrui

Chaque individu ne réagit pas de la même manière selon l’expérience vécue. Nous sommes tous uniques et à ce titre, nous ressentons tous des émotions qui nous sont propres. Juger l’autre sur une réaction ou un comportement, en revient à ne pas tenir compte de son état émotionnel.

La conscience de soi, c’est donc être capable de recenser ses propres émotions, de les reconnaitre, de les analyser et de ne pas se laisser influencer par son environnement. La conscience d’autrui, c’est accepter les émotions des autres. Quoi de plus naturel pour des professionnels RH, puisque leur rôle n’est-il pas de considérer les autres avec sensibilité et sans jugement? Quoi qu’il en soit, cette prise de conscience de soi et des autres, est une qualité qui s’est amplifiée chez les RH avec la crise sanitaire. Il a fallu réagir vite et ce, sans oublier de préserver la santé physique et mentale des collaborateurs.

L’empathie & la résilience

Ces valeurs sont évidemment indiscutables dans un service comme celui des Ressources Humaines. Mais ces derniers mois, entre gérer le télétravail, mettre en place les nouvelles directives avec les gestes barrières, gérer les absences du personnel, rassurer les collaborateurs angoissés, soutenir les managers, renforcer la cohésion d’équipe… Les RH se sont souvent senties seules dans gestion de cette crise.

Cependant, c’est justement dans des périodes de crise que ces valeurs prennent tout leur sens. L’éthique, l’encouragement, la bienveillance sont en effet des leviers émotionnels qui ont un fort impact sur la motivation et l’implication des collaborateurs en entreprise. Être empathique et résiliant, c’est savoir se mettre à la place de l’autre, comprendre ses émotions, ses besoins, ses réactions. D’où l’importance pour les RH de créer une relation de confiance avec les salariés afin de renforcer le bien-être au travail et le sentiment d’appartenance à ce collectif, qu’est l’entreprise.

Alors à la question « Est-ce que les émotions ont leur place au sein des Ressources Humaines ? », la réponse est « OUI » et en particulier en période de crise. L’intelligence émotionnelle est aujourd’hui l’une des compétences clés pour s’adapter, s’épanouir et réussir en entreprise.