Skip to content

Comparateurs de places en crèche 🎯

L’accompagnement parental des salariés ne revêt plus seulement une importance sociale mais devient un enjeu de performance et d’attractivité pour les entreprises .

Application Ma Bonne Fée

Clients & Partenaires

Capture d’écran 2021-09-03 à 11.38.37

Définition de la crèche inter-entreprise

Il existe deux grands types de crèche : les crèches privées qui sont des structures d'accueil de jeunes enfants gérées par un gestionnaire privé, et les crèches municipales qui elles, sont gérées par l'Etat. Les crèches inter-entreprise font parties des crèches privées et disposent de places réservées à l'accueil des enfants de salariés de différentes entreprises. 

Celle-ci n'est pas forcément située à proximité de l'entreprise étant donné qu'elle n'appartient pas uniquement à 1 seule entreprise. Il s'agit là de la grande différence entre le modèle inter-entreprise et la crèche d’entreprise. 

Comment fonctionne une crèche privée inter-entreprise ?

Les crèches privées inter-entreprise accueillent les enfants âgés de 10 semaines à trois ans.
Voici les différentes tailles de structures : 

  • Les crèches collectives multi-accueil : grande capacité d’accueil allant jusqu’à 60 berceaux
  • Les micros-crèches : accueil limité à un maximum de 10 berceaux

Peu importe leur structure, les crèches privées peuvent adopter le modèle des crèches inter-entreprise - c'est-à-dire que certaines places seront prioritairement réservées aux entreprises. Il est également intéressant de savoir que les entreprises de toutes tailles peuvent réserver un ou plusieurs berceaux pour leurs collaborateurs au sein des crèches privées. 

En ce qui concerne le personnel, une équipe de professionnels diplômés du secteur de la petite enfance encadre les enfants, et se mobilise pour assurer une qualité d’accueil maximale. Leur mission pédagogique et éducative tourne autour de l’éveil et du développement des tout-petits. 

Quel est le rôle de l’employeur dans le système des crèches inter-entreprise ? 

Les crèches publiques sont partiellement subventionnées par l'Etat en France. Pour ce qui est des crèches privées, c’est l’entreprise qui contribue à l’effort financier permettant à la structure de fonctionner. Ainsi l'accès aux places en crèches inter-entreprise implique que l’employeur d’un des deux parents intervienne en tant que partenaire.

Ce partenariat permet de réserver en priorité le berceau pour les parents-salariés. Ce dispositif peut tout à fait se mettre en place au cours de l'année sans minimum de réservation. Il s'agit donc d'une réservation de l’entreprise pour l’enfant de son collaborateur - qui passe par une participation financière.

 

Comparateurs places en crèche

Les raisons de proposer un dispositif de crèche

Bien souvent, trouver une place en crèche relève d'un parcours du combattant pour les parents-salariés. Par ailleurs, ce genre de problèmes d’organisation liés à la parentalité peuvent venir parasiter le bon déroulé de la journée de travail des collaborateurs.

C'est pourquoi les aider à concilier vie pro et vie perso en proposant un service de mode de garde peut être une solution à forte valeur ajoutée, autant pour vos salariés que pour votre entreprise ! Un dispositif de crèche inter-entreprise est un véritable atout pour l'employeur qui allie bien-être des employés et meilleures performances.

Assurer le bien-être des salariés et améliorer la QVT

Les managers le savent : une bonne qualité de vie au travail est synonyme de collaborateurs épanouis, motivés et concentrés sur leur travail. Proposer un dispositif d’amélioration de la QVT comme un service de crèche inter-entreprise, permettra de réduire la charge mentale de vos salariés, en répondant à leurs préoccupations et à leurs besoins.

A savoir : la place en crèche est le troisième service le plus plébiscité par les salariés-parents. Ainsi, en plus d’éviter le casse-tête de la recherche de berceau pour leur enfant, les collaborateurs bénéficiaires bénéficieront d'un tarif équivalent à celui pratiqué en crèche publique - et donc pourront : gagner en bien-être et assurer leurs responsabilités professionnelles dans de bonnes conditions et à moindre coûts, tout en se sentant chanceux d’être dans une entreprise qui se soucie véritablement d'eux.

S’inscrire dans une démarche sociale et marque employeur

En effet, il s'agit là d'une solution intéressante pour inscrire son entreprise dans une démarche sociale : puisque accompagner la parentalité montre aussi que vous vous impliquez en faveur de l’égalité femme/homme (étant donné qu'un dispositif de place en crèche facilite  le retour au travail après un congé maternité et soulage aussi bien les hommes que les femmes).

De même, prendre en considération la problématique des parents-salariés renvoie une image d’entreprise socialement responsable et citoyenne : le bien-être au travail est valorisé tout comme une conciliation réussie entre vie professionnelle et vie privée/familiale.

Impacter positivement sa marque employeur avec une telle démarche peut également permettre de décrocher un label QVT, comme Great Place To Work - et ainsi se positionner comme une entreprise où il fait bon vivre.

Démarche sociale et marque employeur

Fidéliser davantage les salariés et attirer les talents

Une entreprise reconnue pour son engagement envers le bien-être de ses salariés, va de pair avec fidélité et motivation des équipes. Pourquoi hésiter à adopter des solutions qui donnent envie aux collaborateurs de rester, mais aussi à de nouveaux talents d’intégrer sa structure ? Et oui, une place en crèche inter-entreprise peut faire la différence dans un processus de recrutement !

Aujourd’hui, une place de parking et des tickets restaurant ne suffisent plus. Agir sur la conciliation entre vie pro et vie perso peut bel et bien s’avérer être un excellent levier RH : fidélisation, facilitation des contraintes d’organisation privée et professionnelle, productivité accrue, etc. Engagement, reconnaissance et fidélité seront au rendez-vous.

C'est un fait : le sentiment d’appartenance est renforcé quand un collaborateurs bénéficie d’une place en crèche réservée par son employeur. De même, il faut penser au fait que s'il veut bénéficier de celle-ci jusqu’aux 3 ans de l’enfant, il sera beaucoup moins tenté de quitter l’entreprise.

Ainsi, un dispositif de crèche inter-entreprise permet de limiter le turn-over, chose non négligeable quand on sait que le coût moyen de remplacement d’un salarié est de 30 000€ pour l’entreprise.

Améliorer la rentabilité de l’entreprise

Un mode de garde fiable améliorer de manière significative la rentabilité de l’entreprise et fait clairement baisser le taux d’absentéisme.

Voici quelques chiffres intéressants :

  • 73% des salariés-parents d’un enfant de moins de 3 ans gèrent un aspect de leur vie privée sur leur lieu de travail
  • Quand un mode de garde n’est pas fiable, 75% des parents sont contraints d’improviser et de prendre un jour de congé, d’écourter leur journée, de prendre un jour sans solde ou de travailler de leur domicile.
  • Les absences ou perturbations de planning en lien à un problème de mode de garde arrivent en moyenne 15 fois par an et coûtent 800€ à 1250€ par salarié-parent.

La solution ? Proposer un mode de garde fiable à ses collaborateur pour s'assurer que leur vie personnelle n’empiète plus sur leur vie professionnelle. 

Maximiser le rapport service rendu / prix / bénéfices

L'Etat français soutient les dispositifs de réservation de places en crèche par les entreprises. - voir l'article Le coût des places en crèche inter-entreprise pour en savoir plus. Après déduction des aides fiscales, le reste à charge de l’employeur ne s’élève finalement qu’à 23,5% de la somme avancée.

Ces aides financières à la réservation de places en crèches inter-entreprise permet de maximiser le rapport service rendu/prix/bénéfices. Voici quelques exemples d'évolution positive de KPI's dues à ce genre de dispositif : 

  • +12% de productivité par collaborateur
  • +84% d’attractivité « guerre des talents »
  • -50% des coûts de recrutement
  • -25% d’absentéisme
  • -28% de turn-over

Comment réserver des places en crèches ?

Nous conseillons avant tout de communiquer l’information auprès des collaborateurs. En effet, tous ne manifestent pas leur intérêt pour la crèche d’entreprise au même moment. C'est pourquoi, connaître le nombre exact de salariés souhaitant réserver un berceau sur une année évite à l'employeur de faire les démarches de réservation plusieurs fois.

Par ailleurs, communiquer sur le sujet donne également à l'entreprise le pouvoir de limiter le nombre de places proposées, en fonction du budget qu’elle souhaite allouer aux modes de garde. Dans le cas où l'employeur souhaite confier la mise en œuvre du dispositif de place en crèches à un acteur extérieur comme Ma Bonne Fée, les demandes des collaborateurs sont traitées au fur et à mesure. La gestion du projet sera assurée par un expert dédié, qui saura transmettre une proposition adaptée rapidement.

Réserver des places en crèches

La recherche de place en crèche suite à la mise en place du dispositif

Après le projet validé en interne (budget, bénéficiaires, etc) Ma Bonne Fée prend le relais pour le déploiement opérationnel. Notre expert contactera le ou les parents-salariés afin d'élaborer une liste des critères souhaités et ainsi leur proposer la crèche la plus adaptée. Quelques échanges permettront d’organiser une visite dans la crèche sélectionnée, ainsi qu'une rencontre la direction de l’établissement et  l’équipe pédagogique avant la mise en place définitive du contrat d’accueil.

Grâce au partenariat employeur, les salariés ont accès à des établissements privés au même tarif qu’en crèche publique et de manière prioritaire. Ce service d'aide à la parentalité représente un réel soulagement pour les collaborateurs, tant organisationnel que financier.

Du côté employeur, travailler avec Ma Bonne Fée permet de déléguer complètement la gestion administrative liée aux crèches (notamment les changements de crèches en cas de mobilité géographique).

Le contrat de réservation de places en crèches : conditions et délais

Quand l’entreprise s’engage à mettre à disposition des berceaux pour ses collaborateurs, il est recommandé de prendre connaissance des conditions relatives aux contrats qui le lient au prestataire de service. Chaque salarié a ses propres besoins en ce qui concerne les crèches et le rythme d’accueil voulu. C’est pourquoi il vaut mieux faire des contrats individualisés.

A savoir : la loi prévoit que si le collaborateurs quitte son emploi ou que son contrat de travail se termine, il perd sa place en crèche. Il s'agit d'un dispositif qui s’inscrit à la fois dans une dimension d’attractivité et de rétention des salariés.

Quel prestataire de service choisir pour réserver des berceaux inter-entreprise ?

Le plus important est de réfléchir au dimensionnement du besoin de l'entreprise : déployer le service de crèche d’entreprise à l’ensemble des collaborateurs, répondre à un besoin ponctuel, etc.

Plus généralement, il est préférable de confier la gestion des réservations de berceaux à un acteur comme Ma Bonne fée qui saura mettre rapidement son expertise à disposition de l'entreprise intéressée.

Le coût des places en crèche d'entreprise 

Quelles sont les modalités fiscales d’un dispositif de crèche inter-entreprise ? Combien cela coûte concrètement à l’entreprise ?

Crédit impôt famille : les avantages fiscaux liés à la réservation de places en crèche

Quand un employeur engage des dépenses pour accueillir les enfants de ses collaborateurs en crèche, il bénéficie de 50% de réduction au titre du Crédit d’impôt famille (CIF). Le montant de cette aide est plafonné à 500 000 euros par an. De plus, si l’entreprise est soumise à l'impôt sur les sociétés, elle peut aussi bénéficier d’une baisse de l’impôt en passant les dépenses liées à la réservation de berceaux, en charges d’exploitation déductibles du résultat fiscal de l’entreprise.

Réservation de place en crèche : exemple de coût pour l’entreprise

Prenons l’exemple d’une entreprise qui réserve une place en crèche à 18 000€. Une société de droit privée récupère au minimum 50% de la somme grâce au Crédit d’impôt famille (CIF). Si elle est en plus soumise à l’IS, elle peut encore récupérer jusqu’à 26.5% de la somme, via les charges d’exploitation. En clair, l’Etat peut rembourser jusqu’à 76,5% de la somme investie par une entreprise. Une place en crèche revient alors à 4230€, soit moins de 352.50€ par mois.

Sur les 23,5% restants à charge de l'employeur, il est important de prendre en compte le ROI en terme de productivité du collaborateur. Un salarié avec un mode de garde fiable est moins susceptible de devoir s’absenter du bureau et est beaucoup plus serein au quotidien. 

Le ROI de la place en crèche

Réduction de la charge mentale et meilleure efficacité : et oui, mettre en place un dispositif de place en crèche inter-entreprise augmentera de 12% la productivité par salarié et abaissera l'absentéisme de 25% en moyenne !

Par ailleurs, cela permet également de réduire les coûts liés au recrutement pour remplacer la mère absente pendant son congé maternité. En effet, lui proposer un mode de garde pour son enfant facilitera son retour au travail. Ainsi, son poste sera moins longtemps vacant avec un CDD de remplacement ou le recours à des intérimaires. En moyenne, il est possible de 50% les coûts de recrutement.

Enfin, un berceau est valable jusqu’aux 3 ans de l’enfant, ainsi le dispositif de crèche inter-entreprise est un excellent levier de fidélisation puisqu'il permet de véhiculer une image positive d’une entreprise socialement responsable à la fois en interne et en externe. Ce type de démarche permet de gagner 84% d’attractivité et de réduire de 28% le turn-over. Pour des profils très recherchés en entreprise, offrir un co-financement de place en crèche représente un argument différenciant et très attractif.

Un dispositif à moindre coût pour un retour sur investissement optimal

En tant qu'employeur, il est possible de bénéficier jusqu'à 76,5% d'aide de l'Etat pour financer les places en crèche de vos collaborateurs. Sur les 23,5% restants à charge, il faut également prendre en compte le ROI obtenu en termes de productivité. Ainsi 100 euros investis en faveur de la parentalité rapporteraient 108 euros à l'entreprise, soit un ROI de 8% !

Il faut en effet avoir conscience que la fidélisation des talents peut générer une augmentation de 25 à 85 % des bénéfices de l’entreprise et vous faire économiser 30 000€ soit le coût moyen du remplacement d’un collaborateurs.

La reprise de contrat de crèche

La mobilité géographique des collaborateurs peut être un enjeu important pour certaines entreprises. En effet l'employeur peut accompagner ses salariés pendant ce changement, et notamment les jeunes parents à trouver une nouvelle crèche. 

Transfert de dossier, rupture de contrat, nouvelle inscription... Grâce à notre réseau de crèches partenaires dans toute la France, les experts Ma Bonne Fée sont disponibles pour accompagner les entreprises et les collaborateurs et faciliter ce changement. 

 

Comparateur de crèche

Comment choisir la future crèche pour ses collaborateurs ? Découvrez le comparateur de places en crèche Ma Bonne Fée. L'idée : respecter les attentes en terme de budget tout en assurant un service de qualité.