Skip to content

Burn-out émotionnel: comment le surmonter

Alizee L. 25 nov. 2021 17:34:27

Le burn-out est un syndrome dit d’épuisement, également constitué d’une part émotionnelle importante.

S’il est lié au contexte professionnel, les symptômes peuvent également être engendrés par un surmenage lié à la vie privée, sentimentale et/ou familiale.

Retrouvez ici, les informations dont vous avez besoin pour identifier le burn-out et en sortir.

 

Burn-out émotionnel: explications

Le burn-out est un syndrome d’épuisement qui touche aussi bien le plan physique qu’émotionnel de l’individu. Il est révélateur d’un trop plein d’ émotions résultant d’une période de stress ou de surmenage intense et souvent prolongé.

Les causes du syndrome sont multi-factorielles. Lorsque toutes les tâches que nous avons à accomplir deviennent difficiles à réaliser (vie sociale, vie de famille, activité professionnelle…), cela peut mener à du surmenage. Et si alors, il devient impossible de tout gérer, que cela engendre un stress intense, on parlera de burn-out ou « syndrome d’épuisement émotionnel ».

 

Burn out: les signes avant-coureurs

L’épuisement émotionnel n’est pas évident à identifier. Il se révèle par une altération des émotions et des réactions: exacerbées ou, au contraire complètement inhibées.

En période d’épuisement, vous pouvez donc ressentir:

  • Une fatigue constante: vous avez la sensation de ne jamais dormir assez et d’être fatigué, stressé, anxieux, en permanence
  • Un abattement ou un stress face aux tâches à effectuer
  • Une sensation de surmenage
  • Un effondrement de la confiance en soi
  • Ce qui vous fait habituellement plaisir n’a plus de saveur pour vous
  • Une baisse sensible de la concentration
  • Diminution voire annihilation des capacités de mémorisation

Bien plus intense qu’une sensation d’anxiété ou de surmenage, le burn-out représente un vrai choc émotionnel, moral et parfois même, physique. Les symptômes du burn-out émotionnel s’installent insidieusement et progressivement. Si rien n’est fait pour les enrayer, ils peuvent s’aggraver rapidement.

 

Le burn-out sentimental: qu’est ce que c’est?

Le burn-out sentimental ne possède aucun fondement médical, mais est utilisé pour décrire l’épuisement que peut impliquer le couple. Ce phénomène pourrait être lié aux attentes, souvent trop hautes, placées sur le couple et aux déceptions qu’elles engendre. Emerge alors un sentiment de désillusion, qui peut mener à l’amertume voire à la rancoeur, pour finalement créer un sentiment de mal-être, dit « amoureux ».

 

Burn-out vs dépression

Le burn-out résulte d’un surmenage prononcé de longue durée: que ce soit à la maison ou au travail. Il n’est pas reconnu comme une maladie, comme peut l’être la dépression, qui est caractérisée par un trouble mental. Les symptômes peuvent malgré tout être très similaires.

Cependant, la dépression est définie par un état constant de tristesse et d’abattement, voire d’idées noires, qu’on ne retrouve pas dans le burn-out.

Néanmoins, le burn-out peut engendrer, si ce n’est favoriser, la dépression. C’est pourquoi la consultation d’un médecin, voire d’un spécialiste est indispensable.

 

Burn-out émotionnel: le soigner

Si vous pensez avoir ou ressentir les symptômes du burn-out, il est fondamental de vous prendre en charge au plus vite. Voici quelques pistes pour vous accompagner:

  • Parler. Exprimez ce que vous ressentez à votre entourage.
  • Misez sur les bienfaits du sommeil afin de limiter au maximum votre fatigue
  • Prenez du temps pour vous
  • Trouvez une activité qui vous plait et tenez-vous y. Cela régulera votre humeur et vous changera les idées
  • Consultez un professionnel
 

La réponse thérapeutique au burn-out émotionnel

En premier lieu, au moindre signe de burn-out, consultez votre médecin. Lui seul pourra vous aiguiller vers le spécialiste le plus adapté à votre problématique.

Une thérapie cognitive et comportementale peut être recommandée. Elle vous permettra de mettre des mots sur votre souffrance, mais également à mettre en place les actions nécessaires pour vous sortir de ce trouble et ne pas rechuter par la suite (apprendre à refuser, lâcher prise etc…). La thérapie vous permettra également de comprendre vos mécanismes psychologiques pour identifier ce qui vous a mené au burn-out.

 

La réponse médicale au burn-out

N’étant pas reconnu comme une maladie à part entière, aucun traitement spécifique n’existe pour le burn-out émotionnel.

Néanmoins, les symptômes peuvent indépendamment être pris en charge les uns des autres: diminuer le stress, améliorer le sommeil etc… Ce qui améliorera votre état pour vous conduire à la guérison.

La prise de médicaments n’est recommandée que dans les cas sévères de burn-out. Et ce n’est pas nécessairement la solution la plus adéquate. Cela peut aider le patient à s’apaiser, si le trouble est généralisé. Cependant il faudra que la prescription soit envisagée sur la plus courte période possible, afin qu’elle ne devienne pas une habitude.

La thérapie demeure la meilleure solution si vous souhaitez comprendre pourquoi vous avez contracté le syndrome et l’enrayer pour l’avenir.

 

Remédier au burn-out familial

Le burn-out familial, également appelé « épuisement parental » prend sa source dans l’univers personnel. Cela peut provenir d’un surmenage dans les tâches liées au foyer, d’un manque d’aide et d’un excès de « prise sur soi ». A cela peut s’ajouter une activité professionnelle prenante et exigeante.

Vous devez alors mettre en place une organisation qui vous dégage du temps afin de ne pas rester dans cette situation.

  • Autorisez-vous à faire garder vos enfants pour souffler un peu. Amis, famille, baby-sitter, votre entourage peut tout à fait vous épauler
  • Echanger avec vos proches directement, afin de trouver l’aide et le soutien dont vous avez besoin
  • Tournez-vous vers votre médecin ou un psychologue si vous êtes plus à l'aise avec cette idée

 

Quand l’arrêt de travail est-il nécessaire?

Lors d’un burn-out, un temps de repos est requis; votre médecin peut alors vous prescrire un arrêt de travail. Cependant, ce n’est pas systématique. Votre condition ainsi que votre situation seront les deux critères principaux qui mèneront votre médecin à prendre la décision.

Si votre environnement professionnel prend une place importante dans votre syndrome d’épuisement, vous pouvez alors obtenir un arrête maladie, allant de quelques jours à quelques semaines. Il vous permettra alors de vous reposer, récupérer et prendre de la hauteur sur la situation.

Néanmoins, il est fortement recommandé de consulter dès l’apparition ou la suspicion des premiers symptômes, afin d’éviter qu’ils ne s’installent.