Skip to content

Handicap : Les mesures pour favoriser le maintien dans l’emploi

Alizee L. 10 janv. 2022 08:55:53
Handicap : Les mesures pour favoriser le maintien dans l’emploi

Pour éviter l’inaptitude d’un salarié à son poste de travail, il existe de nombreux dispositifs de maintien dans l’emploi… A commencer par l’étude de la situation du salarié afin de trouver la solution la mieux adaptée.

La création d’un groupe de travail, a minima constitué du salarié, du Médecin du Travail et d’un représentant de l’entreprise peut permettre de trouver rapidement la meilleure solution.

Les solutions que nous pouvons mettre en place doivent être régulièrement réétudiées : le handicap du salarié, son environnement de travail (par exemple lors d’un déménagement ou de la mise en place d’un nouvel équipement) ou encore l’évolution permanente des technologies nous invite à réétudier régulièrement les situations et dépasser nos idées reçues.

Le maintien dans l’emploi commence par un principe de compensation du handicap qui peut se faire à travers :

 

Des aides techniques : l’aide technique est définie comme “tout produit, instrument, équipement ou système technique utilisé par une personne handicapée, fabriqué spécialement ou existant sur le marché, destiné à prévenir, compenser, soulager ou neutraliser la déficience, l’incapacité ou le handicap”. Cela peut être par exemple un appareil auditif, un fauteuil ergonomique, un agrandisseur d’écran, etc.

Des aides humaines : l’aide humaine est mise en place quand l’état de la personne nécessite l’intervention d’une tierce personne pour les actes essentiels (communiquer, se déplacer, etc.), cela peut être des interprètes en Langue des Signes Française, des interfaces de communication, des accompagnants, etc.

Des aides animalières : l’aide animalière (acquisition et entretien) permet de concourir au maintien ou à l’amélioration de l’autonomie de la personne. Ce sont en général des chiens guides ou des chiens d’assistance.

Lorsque cela n’est pas suffisant, la personne peut bénéficier d’un aménagement du poste de travail :


Aménagement physique du poste de travail : achat d’un siège ergonomique, de logiciels spécifiques, surélévation du plan de travail, etc.

Aménagement des horaires : modification des horaires de travail, mise en place de télétravail.

Aménagement des tâches : suppression ou modification d’une tâche à réaliser sur le poste de travail. Par exemple, suppression de l’archivage (port de dossiers lourds) pour une assistante.

Accessibilité : travaux ou aménagement des locaux et de l’environnement de travail pour permettre un meilleur accès au poste de travail.

 

Si aucun de ces aménagements n’est possible, l’entreprise peut alors accompagner son collaborateur vers une reconversion professionnelle, en interne ou en externe :

Aides à la formation, au bilan, à la remise à niveau

Outre le dispositif courant d’accès à la formation, les personnes handicapées peuvent bénéficier de mesures spécifiques en vue de leur maintien dans l’emploi et/ou de leur évolution professionnelle (bilans de compétences, adaptation des formations à leur situation particulière).

Les Centres de Réadaptation Professionnelle (CRP) permettent aux personnes handicapées de se réinsérer professionnellement et socialement par l’apprentissage d’un nouveau métier.

La majorité des formations proposées débouchent sur des titres professionnels délivrés par le Ministère en charge de l’Emploi et des diplômes de l’Education Nationale.

La durée de formation est souvent supérieure à un an, ce qui favorise l’adaptation à un nouveau milieu professionnel grâce à des stages en entreprise.

Un suivi médical, social et psychologique ainsi qu’un accompagnement à l’emploi des stagiaires est assuré tout au long de la formation.

 

Quelques exemples de mesures possibles

  • Financement de prothèses pour des personnes atteintes de déficience auditive
  • Acquisition de logiciels de synthèse vocale, de télé-agrandisseurs… pour des personnes aveugles ou atteintes de déficience visuelle
  • Mise en place de solutions de communication à distance et en temps réel pour les personnes sourdes.
  • Transcription Instantanée de la Parole et de visio-interprétation en Langue des Signes Française (système Tadeo via webcam…)
  • Mise en place et financement de trajets domicile-travail pour des personnes ne pouvant plus prendre les transports en commun
  • Adaptations de véhicule (boîte de vitesses automatique…)
  • Mise en place de télétravail pour des personnes très fatigables
  • Acquisition de fauteuils ergonomiques, ordinateurs plus légers pour des personnes souffrant du dos…
  • Etc. La liste des possibles est sans limite.

Dans certains cas, des actions mises en place dans le cadre de la politique handicap de l’entreprise favorise le bien-être du plus grand nombre :

  • Entrepris pour augmenter le bien-être d’une collaboratrice atteinte de déficience auditive, des travaux acoustiques peuvent permettre de réduire de plusieurs décibels le volume sonore d’un open-space.
  • Mis en place pour pallier, au moins partiellement, la fatigabilité ou les problèmes de mobilité de certains

Travailleurs Handicapés, certaines entreprises ont développé un système de télétravail.