Skip to content

Le management bienveillant : comment le pratiquer ?

Luca Stevenson 12 mai 2022 16:48:48
Le management bienveillant : comment le pratiquer ?

Aujourd’hui, à l’heure où les salariés ont de nouveaux besoins et de nouvelles attentes dans leur vie professionnelle, le bien-être des employés, et plus précisément la qualité de vie au travail, fait partie des premières préoccupations des dirigeants et managers qui souhaitent réaliser des gains de productivité, c’est-à-dire d’efficacité. Placer l’équipe au centre des préoccupations professionnelles, privilégier le soutien ou encore la reconnaissance, baser la relation de travail sur la confiance et le respect mutuel, faire tout le possible pour instaurer un climat de travail respectueux… tels sont les enjeux du management bienveillant, un outil entrepreneurial qui est de plus en plus utilisé dans le monde actuel de l'entreprise.

Le management bienveillant est certainement une clé de la réussite à long terme. En effet, tant pour la santé des collaborateurs que pour la performance des équipes, intégrer la bienveillance à son management est le signe d'un changement fort de posture de la part d'un manager. Nous vous proposons de découvrir tous les essentiels du management bienveillant à travers cet article, et surtout comment le pratiquer en entreprise pour obtenir plus de performance collective.

 

Définition du management bienveillant

Comme son nom l’indique, la bienveillance est bel et bien au centre du management bienveillant. Faire preuve de compréhension envers les autres, s'abstenir de juger, adopter une attitude positive et constructive afin que son interlocuteur ne se sente ni agressé, ni rabaissé, mais plutôt valorisé et soutenu… la bienveillance représente ainsi le fait d'agir avec attention en respectant autrui, une disposition d’esprit inclinant à la compréhension et à l’indulgence. Le management bienveillant est alors un style de management qui vise à valoriser l’humain en adoptant une attitude positive, dans lequel le manager bienveillant accompagne ses collaborateurs de manière positive et sincère pour permettre à son équipe de se développer tant professionnellement que personnellement.

Aujourd’hui, le manager dominant qui ne fait que donner des ordres et mettre la pression pour que les tâches soient réalisées n’a plus sa place en entreprise, il est question en quelque sorte de ramener de l’humanité dans le quotidien des relations professionnelles. Le management bienveillant se propose alors de créer un climat de sécurité psychologique dans lequel chacun est amené à donner le meilleur de lui-même. Par ailleurs, si les phénomènes de démotivation et de désengagement des salariés au travail ne sont pas nouveaux, la récente crise liée au coronavirus a posé cependant de manière ardente la question du sens du travail et de la place des relations interpersonnelles en entreprise. Les modes de management se doivent d’être repensés en profondeur, le manager bienveillant a un rôle clé à tenir dans ce renouvellement.

Il ne fait pas de doute que la bienveillance soit un élément clé du bien-être au travail, tout autant que le sont les sentiments d’autonomie, de compétence et d’appartenance. Avec des salariés qui se sentent bien au travail, ils sont moins absents, plus productifs, loyaux et créatifs… au bout du compte, c’est l’entreprise qui en bénéficie. En subissant moins la pression de la hiérarchie, un salarié donne le meilleur et accomplit convenablement les tâches qu’on lui confie.

 

Alors, comment adopter le management bienveillant en entreprise ?

Devenir un manager bienveillant c’est placer vos collaborateurs au cœur de toutes vos décisions afin d’augmenter la performance et la productivité de votre entreprise. Dans cette optique, vous devez adopter de nouvelles pratiques managériales.

Écoute active et empathie

L’écoute est la première priorité de la bienveillance. Vous devez donner l’opportunité à chaque collaborateur de pouvoir s’exprimer et même plus, d’être écouté ! Un manager aux petits soins pour ses collaborateurs, bien à l’écoute de leur bien-être, les verra systématiquement en retour s’employer pour donner le meilleur d’eux-mêmes à leur poste. Une « simple » écoute réalisée dans une démarche sincère peut apaiser vos équipes, les rendant de fait plus productives. Pour cela, il ne faut pas hésiter à se rendre disponible. Néanmoins, vos salariés doivent avoir confiance en vous avant de se livrer, c’est un travail quotidien qui mettra du temps à avoir un impact perceptible, mais sûr.

Gratitude et encouragement

Gratitude et encouragement sont aussi au centre du management bienveillant. Dans bon nombre d’entreprises, il est rare que les salariés soient complimentés quand leur travail est bien fait, et pourtant quand il s’agit de les reprocher pour certaines tâches, les managers sont souvent bien présents ! Lorsqu’il en est nécessaire, vous devez encourager et remercier vos salariés. N’hésitez pas non plus à valoriser le travail de votre équipe, vos collaborateurs en ont besoin pour rester motivés et investis dans leur travail. Toutefois, il s’agit de complimenter moins et d’encourager plus, ce qui valorise les efforts et le cheminement plutôt que le résultat. Le manager bienveillant se positionne davantage comme un véritable coach que comme un distributeur de bons points !

Objectifs cohérents et réalisables

Depuis toujours, le rôle du manager est de rendre les tâches quotidiennes, missions et objectifs fixés cohérents avec la vision globale de l'entreprise. Le manager bienveillant, lui, fixera des objectifs qui peuvent s’avérer ambitieux certes, mais atteignables. N’hésitez pas alors à élaborer ces objectifs en collaboration même avec vos équipes : cela vous aidera à fixer des objectifs réalistes et les motivera à se dépasser pour les atteindre.

Le droit à l’erreur

Personne n’est parfait, on ne peut pas toujours réussir du premier coup, et c’est en se trompant qu’on apprend, qu’on évolue, qu’on s’améliore : c’est le droit à l’erreur. L’erreur est humaine, dit-on, et l'Humain est la première ressource d'une organisation. Sa plus précieuse. Une ressource sans laquelle nulle entreprise ne peut exister. Il est ainsi primordial d'en prendre le plus grand soin, s'assurer de son épanouissement afin qu'elle donne le meilleur d'elle-même.

Somme toute, pour que le management bienveillant ait une chance de démontrer tous ses bienfaits, il est primordial que la démarche soit parfaitement ancrée dans la culture de l'entreprise. Toute l'organisation doit ainsi s'articuler autour de cette valeur dans une démarche sur le long terme et non simplement ponctuelle.